Étagères hexagonales

Lorsque j’ai emménagé dans mon appartement, je me suis retrouvé avec un espace avec un grand mur blanc et rien pour l’habiller, c’était pour moi l’occasion de fabriquer ma propre étagère. Puisque j’ai sous la main une réserve de palette, c’était l’occasion parfaite pour en utiliser et donc de fabriquer à moindre frais.

Matériel

  • Des palettes de bois
  • Deux plaques de MDF 800*1200*3 mm
  • De la colle à bois
  • Du ruban adhésif de peintre/ de masquage
  • De la peinture et/ou du vernis
  • Du liège 5mm (Optionnel)
  • Des clous
  • Du scotch double face

Étape 1 : Démonter des palettes

On commence par un échauffement physique avec le démontage des palettes. Pour cela, j’ai utilisé deux méthodes différentes :

  • La première fut d’utiliser un marteau et un pied de biche, cette méthode prend du temps, mais permet de récupérer des planches plus longues.
  • La seconde fut d’utiliser une scie circulaire, j’ai utilisé cette méthode pour les planches qui avaient trop de clous pour être retirées au pied de biche.

Au final je me suis retrouvé avec un petit tas de planches allant de 25 à 45cm et d’une largeur minimale de 10 cm.

Étape 2 : Égalisation des largeurs de palette

Pour plus d’harmonie, j’ai décidé de découper toutes les planches à la même largeur en utilisant une scie sur table, mais le fait d’avoir plusieurs largeurs différentes aurait également donné plus de relief à la structure finale.

Étape 3 : Réalisation de la coupe en biseau

Chaque hexagone de l’étagère est constitué de 6 cotés, et puisque j’ai décidé de faire un assemblage de 7 hexagones réguliers, il me faut 42 morceaux identiques de 20 centimètres avec un biseau de chaque côté de 30°. Autant dire que mesurer, tracer puis couper chaque morceau peut prendre du temps, sans pour autant finir avec des morceaux parfaitement identiques.

Pour résoudre ce problème, je me suis fabriqué un guide qui me permet de répéter les coupes à 30° et à 20 centimètres en peu de gestes. Je suis simplement venu visser un morceau de bois sur le guide à 20 cm de la lame et j’ai incliné celle-ci à 30°. De cette manière les coupes s’enchainent et je suis certain d’avoir des éléments identiques.

Étape 4 : Ponçage des morceaux

Maintenant que tout est découpé, il est temps de poncer chaque morceau. Pour cela j’ai commencé avec du papier de verre de gros grain (80), puis j’ai fini avec la ponceuse orbitale et un disque de grain 120.

Étape 5 : Peinture

 Avant de peindre les morceaux de couleur, j’ai commencé par masquer les cotés qui ne devaient pas recevoir de peinture avec du ruban adhésif de peintre. Cette manipulation limite le ponçage à l’étape suivante, et permet donc de gagner du temps.

J’ai ensuite pu commencer la peinture sur tout mes morceaux (18 Bleus et 12 Gris), ainsi que les fonds de mes étagères. J’ai utilisé un rouleau en mousse d’une dizaine de centimètres pour étaler la peinture de manière uniforme. Pour information, les couleurs utilisées sont un bleu audacieux et un gris anthracite.

Étape 6 : Teinture

Une fois la peinture sèche, et avant de commencer la teinture, j’ai poncé les bords de mes morceaux pour effacer les éventuelles bavures de peinture .

Pour la teinture, je trouvais la couleur du bois naturel trop claire et j’ai donc corrigé cela avec une teinture pour bois de couleur « chêne foncé ». Rien de plus simple pour l’appliquer, il suffit de dépoussiérer l’élément à teinter et de passer dessus un chiffon propre imbibé de teinture. N’oubliez surtout pas de mettre des gants pour cette étape, la teinture reste très longtemps sur les mains et les traces marrons sur le bout des doigts n’ont rien d’enviable.

Étape 7 : Assemblage des morceaux de palette

Voici venu le moment de vérité : Le collage. C’est maintenant que l’on voit si les coupes ont bien été réalisées, si tout va bien les 6 morceaux s’assemblent sans qu’il n’y ait de vide entre les morceaux.

Pour réaliser l’assemblage des éléments, j’ai utilisé une technique qui nécessite peu de matériel, juste du ruban adhésif de peinture et de la colle à bois. j’ai placé mes six morceaux bout à bout et face intérieure vers le bas puis je les ai scotchés ensemble. Je les ai ensuite retournés puis j’ai mis et étalé de la colle à bois. Pour finir, il faut replier les morceaux pour former l’hexagone, le refermer avec un bout de scotch et laisser sécher la colle.

Étape 8 : Découpe et assemblage des fonds

Pour le fond, j’ai utilisé du MDF de 3mm que l’on trouve dans tous les magasins de bricolage, une plaque de 800*1200 mm m’a permis de faire 6 fonds, j’ai donc dû en entamer une deuxième.

Pour la découpe j’ai simplement posé mon module sur la plaque, tracé le bord extérieur et découpé à la scie sauteuse. Une fois cela fini je les ai fixés à l’arrière de chaque module avec des clous. Si comme moi la coupe à la scie sauteuse n’était pas précise et que le fond dépasse du module à certains endroit, le MDF se rectifie très bien avec un cutter.

Une fois clouté, le scotch peut être retiré, les clous vont maintenir les morceaux de palette en place.

Étape 9 : Ajout d’un fond en liège

J’ai dans mon atelier une chute d’un rouleau d’isolant en liège de 5mm d’épaisseur, je me suis donc dit que ça ferait un super fond pour mes étagères non peintes.

Pour cela la méthode est similaire à l’étape précédente : On trace cette fois ci l’intérieur du module sur le liège et on le découpe avec un cutter et une règle. Une fois que le fond a été clouté, on va venir coller le liège sur le MDF avec de la colle à bois. Pour ma part, le rouleau de liège avait passé un long moment dans un placard et avait du mal à rester à plat, j’ai dû mettre ce qui me passait sous la main pour le maintenir le temps que sèche la colle.

Étape 10 : Montage

Une fois toutes mes étagères prêtes , je les ai ramenées à mon appartement pour les accrocher au mur. J’avais pour idée initiale de les coller les unes aux autres, mais j’ai finalement laissé un espace qui fait presque l’épaisseur d’une planche.

Pour le tenir au mur j’ai simplement mis du scotch double face au dos de chaque étagère puis je l’ai posée où je la voulais. Le montage est fait à l’œil donc tous les espaces ne sont pas forcément égaux, si je devais recommencer j’utiliserais sans doute un morceaux de planche pour faire l’espacement.

L’étagère est maintenant terminée ! il n’y a plus qu’à la remplir. Attention tout de même, le scotch double face ne peux pas retenir un poids très important, si vous voulez mettre des objets plus importants il faudra utiliser un moyen de fixation plus solide.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s